Redistribuer les cartes

Jean-Baptiste Coutelis, tête de liste Nouvelle Donne aux européennes ©Elisa Thévenet

Dernier arrivé sur la scène, Nouvelle Donne veut remettre les citoyens au cœur de la politique et parie sur de nouvelles têtes et de nouvelles énergies. Un exemple et un symbole avec Jean-Baptiste Coutelis, candidat dans le Sud-Est, qui a rassemblé plus de 3 % des suffrages. Rencontre.

Une chemise fuchsia aux couleurs du parti, une boucle d’oreille et une petite mouche, Jean-Baptiste Coutelis est tout sourire. “J’aurais préféré être interviewé pour un album, mais si c’est pour parler politique, c’est bien aussi !” lance avec malice la tête de liste Nouvelle Donne du Sud-Est. Adolescent, il prenait la guitare de sa mère, vestige de ses années hippies, pour faire la manche au Sacré-Cœur et payer ses vacances.

Chercheur de jour, candidat de nuit, il a rassemblé, dimanche, plus de 3 % des voix derrière un FN au plus haut de son histoire. Son objectif : moderniser la vie politique et remettre les citoyens au cœur du débat. Un projet ambitieux qu’il a dû conduire avec les moyens du bord : jeunesse oblige!

Il ne cache pas qu’après plusieurs semaines de campagne, à enchaîner les meetings aux quatre coins de sa circonscription, il manque sérieusement de sommeil : “Mais j’ai adoré ! Faire une campagne, c’est comme partir en tournée !”

Pour Jean-Baptiste Coutelis, la musique, comme la politique, c’est une affaire de cœur. Même s’il n’a jamais perdu son objectif de vue: dans son téléphone vous ne trouverez aucun album, juste la petite leçon d’Europe de Jean Gabin par Audiard. “Je suis trop vieux pour le rock’n roll, mais très jeune pour la politique”, s’amuse-t-il. Jean Baptiste Coutelis a 35 ans. Chercheur post-doctorant en biologie cellulaire, il a commencé ses études après quelques errances et petits boulots mal payés.

“Je voulais faire quelque chose pour l’humanité. La bibliothèque de mon collège était abonnée à Sciences et vie, c’est comme ça que j’ai découvert la biologie, explique-t-il. Comprendre pour guérir” : tout un programme… Après un master et une thèse au Danemark et en Allemagne, il décide de poser ses valises à Nice.

2011 : le réveil de la conscience politique

Rien ne le destinait donc à la politique. Pourtant, quand il devient papa en 2011 et que le mouvement des Indignés s’impose, il s’encarte au PS.“J’ai compris qu’on était responsable de ce qu’on laissait faire. Je ne voulais pas léguer un monde que j’exècre à mes enfants.”

La machine est en marche : il grimpe les échelons du Parti, intègre le collectif Roosevelt et rencontre Pierre Larrouturou, son fondateur. A l’époque, le collectif Roosevelt entend peser sur le programme politique de François Hollande, alors candidat. Son credo : rompre avec le néolibéralisme.

Après plusieurs mois de bataille, Jean-Baptiste Coutelis déchante et comprend qu’il est impossible de changer le PS de l’intérieur. Il décide de se lancer dans l’aventure Nouvelle Donne, un nom choisi en référence au New Deal de Roosevelt, symbole pour le tout nouveau parti du courage politique. En novembre 2013, la création du parti est entérinée. En cinq mois, Nouvelle Donne est passée de 40 à 8 500 adhérents dont 60 % n’auraient jamais été encartés auparavant.

“Ça participe d’un mouvement citoyen, d’un ras-le-bol généralisé”, explique le candidat. Son objectif : mobiliser les désenchantés de la politique. Et pour cela, le candidat assure qu’ils ont trouvé LA recette: remettre le citoyen au cœur des décisions, moderniser la vie politique et surtout ne pas faire le pari de la croissance. C’est sur ce dernier point que le jeune parti est en réelle rupture avec les poids lourds de l’échiquier politique, il affirme que la croissance ne reviendra pas et qu’il faut apprendre à faire sans.

La suite à lire ici

Ce portrait a été réalisé en collaboration avec le site internet Les Inrocks.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s